Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Asso Jeu Te Tient - Le Havre - Jeux de Société - Poker Texas Hold'Em -  Jeux de rôle

Association de Jeux de Société, Organisation de tournois de Poker Texas Hold'Em au Havre

De l'art, il y a là !

Publié le 30 Septembre 2011 par Asso Jeu Te Tient in News

Pour 2 raisons je peux dire qu'aujourd'hui de l'art il y à là !

Non, je ne me prend pas pour Maitre Yoda avec ses problèmes de grammaire à finir sortir de sa tombe l'autre Maitre, à savoir Capello, c'est juste ue ce soir, nous pourrons jouer à Art Moderne.

 

Art moderne :

 

Les joueurs reçoivent entre 8 et 10 cartes, en fonction du nombre de participants, et vont chacun leur tour choisir de mettre en vente, l'une d'elle.
Le type d'enchère est imposé par un symbole figurant en haut de chaque carte, et le vendeur participe. Les 5 types d'enchères rencontrées dans le jeu sont :

  • Aller et retour, aussi appelé enchères libres : chacun des joueurs propose la somme qu'il veut au moment où il veut.
  • Un seul tour : dans l'ordre de jeu, en terminant par le vendeur, chaque joueur a la possibilité de faire une seule proposition.
  • Dans la main, aussi appelée enchère à poing fermé : tous les joueurs prennent dans leur main le montant de leur enchère et le révèle simultanément.
  • Prix fixe : le prix est fixé par le vendeur, et un seul tour de table est effectué. Le premier joueur à se porter acquéreur remporte le tableau. Si aucun joueur n'est intéressé, le vendeur est obligé de l'acheter au prix qu'il avait demandé.
  • Double enchère : au lieu d'un seul tableau, il y en aura 2 qui seront mis aux enchères simultanément. Le type d'enchère sera déterminé par le second tableau. Il peut être mis par le même joueur, ou par un autre joueur avec lequel il partagera les gains de l'enchère. Si aucun joueur n'a souhaité mettre la 2ème carte, le vendeur remporte son tableau à "double enchère" gratuitement.

Le montant des ventes est réglé au vendeur, sauf si c'est le vendeur lui-même qui achète le tableau. Dans ce cas, il paye la somme à la banque.

Lorsque le 5ème tableau d'un artiste est mis en vente, la manche est terminée immédiatement (sans qu'il soit vendu).
On compte alors le nombre de tableaux qui a été mis en vente durant cette manche, pour chacun des artistes, afin de déterminer leurs popularités respectives. Seules les oeuvres des 3 artistes les plus populaires rapportent.
Les marqueurs de "valeur du marché" serviront pour indiquer ce que rapportent les oeuvres de ces artistes : $30000 par tableau de l'artiste le plus populaire, $20000 pour 2ème et $10000 pour le 3ème. Chaque joueur possédant des oeuvres de ces artistes, calcule la valeur totale de ses acquisitions, et reçoit ce montant de la banque.
Tous les tableaux qui ont été acquis lors de la manche sont retirés du jeu.

Les valeurs du marché sont cumulatives d'un manche à l'autre. C'est à dire que si dans la manche courante un artiste est 1er alors que dans la précédente il était 2ème, chacune de ses oeuvres rapporte $50000 ($30000 + $20000). Dans le même temps, si un artiste est 4ème alors qu'il était 1er à la manche précédente ses oeuvres ne rapporteront rien cette fois.
De nouvelles cartes sont distribuées à la fin des 1ère et 2ème manches, mais pas à la fin de la 3ème.

Mais attention, de l'art il y a là car on jouera aussi à Arriala :

 

Arriala :

 

 

 

Dans "Arriala", les joueurs vont donc rivaliser pour être le meilleur ingénieur participant à la construction de cet ouvrage. Le but est donc de marquer un maximum de points de renommée. Ceux-ci s'acquièrent de deux façons différentes, en construisant des ouvrages d'art ou en participant au creusement de tronçons. Cette deuxième méthode est un apport bien plus important en points mais elle est aussi la plus incertaine. C'est la partie jeu de majorité de la bête. Sur un tronçon de canal (entre deux villes), il faut avoir le plus d'ouvriers, les égalités profitant au joueur placé troisième. Les joueurs vont donc devoir amener leurs ouvriers mais aussi les déplacer, les leurs ainsi que ceux des autres joueurs. Subtilité, il est aussi possible de construire des écluses, modifiant alors les tronçons du jeu et en créant de nouveaux. Pour autant, le nombre de points attribué dépend de la longueur du tronçon : gagner une majorité, oui mais à quel prix. Les ouvriers peuvent aussi aller travailler dans les vignes qui surplombent la vallée, avec un même système de majorité. Quant à construire des ouvrages d'art, cela sacrifie un ouvrier (sur cinq au maximum par joueur) pour le reste de la partie.

Tout cela fonctionne avec des points d'action. A grands coups de cinq par tour, il faut s'organiser entre déplacer des ouvriers, les envoyer dans les vignes, construire, jouer une carte ou en piocher. Car, oui, il y a aussi des cartes dans le jeu qui offrent des actions particulières.

 

Je vous dis donc à ce soir.

 

Commenter cet article